Culture

Merci de lire cet article avant de poster un commentaire. En cas de non respect de la loi nous nous verrons dans l'obligation de supprimer celui-ci sans explication nécessaire.


Du fait de l'illégalité de certaine plante et de leur culture mais aussi d'après l'article 
 
 de loi du  cité ci-dessous, nous préférons ne pas joindre les méthodes de culture aux plantes mais dans une page à part.

La provocation au délit prévu par l'article L. 3421-1 ou à l'une des infractions prévues par les articles 222-34 à 222-39 du code pénal, alors même que cette provocation n'a pas été suivie d'effet, ou le fait de présenter ces infractions sous un jour favorable est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende.

Est punie des mêmes peines la provocation, même non suivie d'effet, à l'usage de substances présentées comme ayant les effets de substances ou plantes classées comme stupéfiants.

Lorsque le délit prévu par le présent article est commis par voie de la presse écrite ou audiovisuelle, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.
 

Nous en profitons également pour rappeler que ce blog est à but informatif issu de notre passion pour les plantes et le chamanisme et en aucun nous vous incitons ni invitons à consommer les plantes présentées dans le blog.

Merci de votre compréhension. 

Les créateurs. 





 CULTURE

Point difficile à aborder car les méthodes sont très variées et plus ou moins complexes. Pour ce faire nous séparerons dans un premier temps la culture extérieure et la culture intérieure.
 

CULTURE INTÉRIEURE :

CULTURE HYDROPONIQUE

Ce sont des méthodes faciles à mettre en place et qui permettent d'obtenir un très bon rendement. Elles consistent à apporter les nutriments nécessaires au bon développement de la plante uniquement par le biais d'une solution nutritive, la plante étant enracinée dans un substrat inerte. Ces systèmes ont l'avantage d'être accessibles par tous puisque faciles à bricoler.

Il existe beaucoup de méthodes, nous ne pouvons pas toutes les référencer, nous nous focaliserons sur 5 de celles-ci, faciles mais efficaces.



MÉTHODE À RÉSERVOIR


Matériaux : Pots, plateaux, eau (enrichie en nutriments), billes d'argile, vermiculite et perlite.

Mise en place :

  • Prendre un pot de 20 cm de hauteur, le remplir à moitié de billes d'argile
  • Ajouter de la vermiculite et de la perlite (remplir l'autre moitié du pot)
  • Mettre environ 1/5ème de la hauteur du pot en eau dans un plateau (soit ici 4 ou 5 cm d'eau)
  • Ne pas totalement immerger les racines, il faut qu'elles soient à la fois en contact avec l'eau et l'air
  • Ajouter de l'eau dans le plateau quand le niveau baisse
  • Et le tour est joué !!

Methode-a-reservoir.JPG



MÉTHODE À MÈCHE

Matériaux : Deux récipients (voir schéma), eau enrichie, billes d'argile ou vermiculite et perlite, cordelette(s) de nylon.

Mise en place :

  • Remplir un récipient avec de l'eau enrichie
  • Faire plusieurs trous dans le second récipient
  • Faire passer les mèches de nylon dans ces trous
  • Mettre le récipient troué dans le récipient avec l'eau enrichie, vérifier que les mèches trempent dans l'eau
  • Remplir le second de billes d'argile ou de vermiculite et perlite
  • La capillarité s'occupera du reste !!


methode-a-meches-copie-1.JPG



MÉTHODE FLUX-REFLUX OU TABLE À MARÉES

Ce système hydroponique est disponible dans des magasins spécialisés mais sera moins onéreux si vous le créez vous même.

Matériaux : Deux récipients, subtrat (cubes en laine de roche, billes d'argile, ou autre), tuyau, engrais, pompe, eau

Mise en place :

  • Prendre un récipient et y mettre de l'eau et de l'engrais
  • Installer la pompe au fond de l'eau
  • Faire deux trous dans le deuxième récipient au milieu et à droite ou à gauche
  • Faire passer le tuyau de la pompe dans le récipient du dessus
  • Installer un tuyau dans l'autre trou (ne pas le mettre trop bas)
  • Installer dans le second récipient le subtrat
  • Mettre la pompe en marche

L'eau circulera du récipient du dessus au récipient du dessous, quand le récipient du dessus sera rempli, désactiver la pompe, et l'eau retournera dans le récipient du dessous.

Commencer par deux marées par jour et augmenter en fonction de la croissance. Ne pas dépasser 4 marées par jour.

Mettre un tapis racinaire au fond du récipient.



methode-a-maree.JPG



MÉTHODE GOUTTE à GOUTTE

Une méthode similaire est utilisée dans le Moyen-Orient pour la culture de tomate.

Matériaux : Deux récipients, eau, engrais, billes d'argile, susbtrat (laine de roche ou de verre ou etc.), un cube de substrat, tuyaux, pompe, temporisateur

Mise en place :

  • Prendre un récipient et y ajouter de l'eau et de l'engrais
  • Prendre la pompe et l'installer au fond de celui-ci
  • Faire remonter le tuyau dans le second récipient
  • Prendre le second récipient (assurez-vous qu'il y ait des trous au fond) et le placer au dessus du premier
  • Remplir le récipient de billes d'argile puis d'un substrat au centre
  • Placer un autre cube, plus petit et avec la graine, de ce même substrat au dessus du plus gros
  • Faire passer le tuyau dans un autre arrondi avec des trous (au dessus du second récipient)
A savoir qu'avec des billes d'argile, on peut laisser la pompe en fonctionnement 24h/24. Mais pourquoi un temporisateur ? Tout simplement parce que si la pompe est allumée 30 minutes et éteinte 30 minutes, la croissance est meilleure.


methode-goutte-a-goutte.JPG



 ATTENTION   Tamponnez vos billes d'argile pour avoir un pH stable.





Le tamponnage, c'est quoi ?



Le tamponnage permet de réguler l'acidité ou la basicité d'une solution, ici on cherche à avoir une eau plutôt acide quand le pH sera stable pendant une journée entre 5,5 et 6 vos billes d'argile seront prêtes.

Pour avoir le bon pH il vous suffit de mettre vos billes dans de l'eau de robinet et attendre plusieurs jours, voire semaines, en vérifiant l'acidité à l'aide d'un pH-mètre (ou avec du papier pH). Afin de faire varier le pH, il vous suffit de jouer avec des solutions acides (faire diminuer le pH) ou basiques (faire monter le pH).

Pour le monter, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude.
Pour le diminuer, il vous faut du CO2, le moyen le plus simple et le plus fiable.


A suivre...