Ephedra

Publié le par Eokoko

ephedra.2.gif



Histoire

Les premières traces d’utilisation de l’éphédra remontent à l’époque du Neandertal, soit 60 000 ans avant aujourd’hui en Irak avec sept autres plantes médicinales. Elle est utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 5000 ans, cependant, l’éphédra est un élément d’un breuvage, elle n’est pas utilisée seule, elle est consommée pour traiter les œdèmes articulaires, les rhumes, l’asthme. Ce qui est intéressant c’est que l’on trouve des espèces connexes tout autour du globe, à savoir qu’en Amérique du Nord on trouve l’éphédra anti-syphilitica, qui est un héritage Amérindiens aux colons mormons qui croyait que son thé (thé mormon) empêché d’avoir la syphilis mais elle fût utilisée pour les même raison que les chinois plus pour traiter les allergies, le jus d’éphédra appelé Soma était assuré une plus grande longévité. Considérons le jour d’aujourd’hui comme l’Histoire (après tout, la seconde avant que vous ayez fini de lire fait partie de l’Histoire), depuis que l’un des principes actifs de l’éphédra, à savoir l’éphédrine, a été isolé (1887. Cette substance est très utilisée pour traiter l’asthme et les congestions nasales. Dans un but esthétique beaucoup de sportifs ont eu recours à l’éphédrine pour les régimes minceur (associée à la caféine) elle est également présente dans les boissons énergisantes. Elle permet en plus d’avoir plus d’endurance et pour réduire la masse grasse tout en conservant le tissu musculaire des pratiquants de musculation. Le premier témoignage d’utilisation écrit est enregistré dans le Pen Ts’ao de Shen Nung, par un herboriste chinois. Ce livre a été écrit en 2800 ans notre ère, il référence 366 listes de médicaments de plantes, bien entendu, on voit apparaître l’éphédra sinica. Il est fort probable que les anciens Grecs faisaient l’utilisation de cette plante pour ses propriétés médicinales. Un écrivain romain du nom de Pline décrit une plante appelée « Ephedron » utilisée par les grecs. On soupçonne les grecs d’avoir utilisé l’éphédra pour les mêmes fins que les chinois, l’ont-ils découvert seul ou avec l’aide des chinois ? Nous ne savons pas. Dans la médecine occidentale l’éphédra a fait son apparition en 1923 montrant avec une démonstration que l’éphédra alcaloïde isolé possédait un certain nombre d’effets pharmacologique. Depuis que l’éphédrine a été synthétisée en 1927 elle est utilisées pour soigner le rhume et les allergies.


Elle est utilisée dans la médecine chinoise depuis 5 000 ans. Selon la légende, les gardes du corps de Gengis Khan, craignant d'être décapité, avaient l'habitude de consommer du thé à l'éphédra pour rester vigilant. Les moines Zen employaient l'éphédra pour favoriser la concentration et le calme durant la méditation.  

La plante

Faisant partie de la famille des ephedraceae on en connaît 20 espèces, en voici la liste :

  • Ephedra antisyphilitica Berl. ex C.A. Mey.
  • Ephedra aspera Engelm. ex S. Wats.
  • Ephedra californica S. Wats.
  • Ephedra coryi E.L. Reed
  • Ephedra cutleri Peebles
  • Ephedra distachya L.
  • Ephedra equisetina Bunge
  • Ephedra fasciculata A. Nels.
  • Ephedra foliata Boiss
  • Ephedra funerea Coville & Morton
  • Ephedra fragilis Desf.
  • Ephedra gerardiana Wallich ex Stapf
  • Ephedra nevadensis S. Wats.
  • Ephedra pedunculata Engelm. ex S. Wats.
  • Ephedra sinica
  • Ephedra torreyana S. Wats.
  • Ephedra trifurca Torr. ex S. Wats.
  • Ephedra viridis Coville
  • Ephedra x arenicola Cutler
  • Ephedra x intermixta Cutler


Les plus connus sont certainement l'Ephedra antisyphilica, l'Ephedra sinica, l'Ephedra equisetina et l'Ephedra intermixta, ces plantes sont de proches cousines.

Elle se présente comme un arbuste, presque toujours dioïques (mâle et femelle), très ramifiés avec des tiges articulées. Jaune verdâtre pouvant même être rouge pour certaines espèces, les fleurs donne un air de gaieté, les ovules sont enfermés dans une enveloppe comparable à un ovaire imparfait. Les fruits sont des akènes (une graine) ressemblant à des grains de raisins.


Habitat : 

L'éphédra est originaire d'Asie centrale, cependant on trouve des variétés dans la toundra russe (Ephedra sinica, sans doute la plus connue) mais aussi dans le nord de l'Amérique (E. Antisyphilitica) ou dans le nord de l'Europe. En France, on trouve sur les zones sablonneuse de la côte océanique l'Ephédra distachya, qui dû à la couleur rouge du fruit est également appelée "raisin de mer".

Usage médicale ancestral :

A noter, certaines espèces d'éphédra ne contiennent pas d'éphédrine, les plus concentrés sont l'Ephedra Sinica et nebrodensis.

Vous savez déjà qu'elle fût utilisée il y a de nombreuses années, cependant ce que vous ignorez, peut-être, pour l'instant, c'est le nombre de remèdes créés avec de l'éphédra et inscrit dans 
le Classique de la matière médicale du Laboureur Céleste (Shen nung pen ts´ao king), on en compte 365. Elle fût utilisée pour lutter contre les rhumes, l'asthme, les allergies et les congestions nasales.

Utilisation : 

Il sera difficile de répertorier les 365 manières d'utiliser l'Ephedra, ce qu'on peut vous dire, sûrement et plus rapidement, c'est qu'elle est utilisée dans une breuvage, la plante ne se prenait et ne se prend (car la médecine traditionnelle est encore bien présente dans la culture chinoise) qu'avec un mélange d'autres plantes.

Usage moderne : 

Aujourd'hui, mis à part l'usage moderne mais traditionnelle, elle est utilisée comme produit dopant. Depuis la fin des années 90, l'éphédrine contrairement à l'Ephédra est interdite en vente libre.

La chimie : 

Un point complexe mais important... Commençons par préciser qu'il y a deux composants principaux qui sont l'éphédrine et la pseudoéphédrine, mais quelle est la différence ?

L'éphédrine a une structure similaire à l'amphétamine. Elle potentialise l'adrénaline 

Les énantiomères (1R,2R) et (1S,2S) sont appelés pseudoéphédrine.
Les énantiomères (1R,2S) et (1S,2R) sont appelés éphédrine.

Enantiomères, c'est quoi ça ?

Des énantiomères sont des molécules isomères, images l'une de l'autre dans un miroir, cependant non-superposables. Une molécule ayant deux énantiomères est dite chirale. L'éphédrine présente une isomérie optique et possèdes deux centres de chiralité.

Vous suivez ? Je vais quand expliquer une "isomérie optique" ce sont des mots qui ne sont pas souvent utilisés, donc ils nous sonnent comme étranger. C'est juste une logique faite donc du par coeur pour nous. Je pense qu'il sera difficile de trouver meilleure définition que celle du site futura-sciences : "Deux molécules ou groupements sont isomères optiques si leurs structures diffèrent seulement par leur géométrie (qui induit une différenciation de l'activité optique et éventuellement des propriétés physiques)"



La formule brute de l'éphédrine est : C10H15NO

Ces deux substances sont des alcaloïdes qui stimulent le système nerveux central. L'éphédrine est une substance proche de l'adrénaline, aux effets moins puissants mais dont la durée d'action est bien plus durable. 


La récolte :

Originaire de Chine du Nord et de Mongolie, l'éphédra pousse souvent dans les zones désertiques. On la cultive à partir de semis en automne ou par division des racines en automne et au printemps; elle requiert une terre bien drainée. Les tiges sont récoltées toute l'année, puis séchées. A partir des rameaux, l'éphédrine était extraite, "était" car aujourd'hui cette substance est illégale.

Les propriétés : l'éphédra, malgré son illégalité a de nombreuses vertus phytothérapiques :

- Action hypertensive ; 
- Broncho-dilatateur ; 
- Favoriser la lipolyse (fonte du tissu adipeux) ; 
- Favoriser la thermogenèse (aide à brûler plus calories) ; 
- Favoriser la perte de poids si associée à de la caféine et un régime hypocalorique ; 
- Réduit la sensation de faim, si associée à de la caféine ; 
- Soigner les oedèmes ; 
- Stimulant du système nerveux ; 
- Traiter les congestions nasales dues aux rhumes, aux allergies, à la rhinite et à la sinusite ; 
- Traiter la bronchite ; 
- Traiter l'asthme léger ; 

A noter que l'éphédrine est parfois utilisée en intraveineuse pour éviter les chutes de tension lors des accouchements difficiles. 

L'éphédra permet une perte de poids si elle est associée à de la caféine. L'éphédra seule ou la caféine seule n'ont pas la même efficacité. Il est aussi possible de prendre de l'éphédra associée à une plante contenant de la caféine (noix de kola, guarana, yerba mate).



AVERTISSEMENTS :

Les effets secondaires sont parfois minimes mais gênants tels les maux de tête, des nausées et vomissements ou sur un point de vue psychologique, l'insomnie, l'agitation nerveuse, l'irritabilité.  

Mais aussi des effets plus graves comme des troubles cardiaques et nerveux. Dans ce cas il est fortement conseillé d'interrompre le traitement à l'éphédra.

Tout comme il est déconseillé aux personnes souffrantes de dépression, de diabète, aux personnes migraineuses ou ayant un problème de prostates ou des troubles cardiaques, coronarien, aux personnes hyperactives ou ayant des troubles hormonaux de consommer l'éphédra. Egalement déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitant.

Le dosage maximal conseillé est 90mg d'éphédrine (soit 6gr d'éphédra) journalier. Evitez de dépasser cette limite cela en va de votre santé.

Publié dans Plantes

Commenter cet article